Conseils utiles

Section de la maison dans un divorce entre époux

Pin
Send
Share
Send
Send


Est-il possible d'écrire à un conjoint quand elle récupère sa part de l'appartement (à droite 1/2), avec un divorce? Merci

Bonjour lors du rachat de sa part, vous pouvez écrire

Si vous récupérez sa part, vous pouvez le faire en cour si vous refusez de vous désinscrire de votre propre gré.

si elle a ce désir, si elle a un autre logement et si sa part est insignifiante ou si le logement est impossible (par exemple, un studio). En l'absence du consentement du conjoint, la solution de la question devant le tribunal

Mes parents sont divorcés. Puis-je racheter une part de l’appartement de mon père lors du partage de la propriété?

Vous pouvez échanger après la section.

Si père vous le vend, pas de problème. Si le père ne veut pas vendre, vous ne pouvez pas.

Bonjour
Lors du partage des biens des époux acquis conjointement, le type de propriété commune sera modifié en partage, chacun des époux recevra un certificat d'enregistrement du droit de partager en appartement.
En conséquence, si le père souhaite vendre sa part, vous pouvez conclure un contrat de vente de la part de l'appartement si vous êtes un adulte juridiquement capable.
En outre, avant de vendre une action à un tiers, il est nécessaire d'informer les propriétaires d'autres actions au moyen d'un avis notarié contenant toutes les conditions de vente.

Pour plus d'informations sur votre question, vous pouvez demander une consultation gratuite à l'adresse suivante: 54a Lenin Avenue, bureau 117.

Cordialement, YurStandard Group of Companies. Polina Purtova

Propriété de la maison

Selon les dispositions de la législation de la Fédération de Russie relative à la famille, tous les biens acquis par le mari et la femme au cours de la vie familiale sont considérés comme des biens communs. Le divorce n'entraîne pas la résiliation de la copropriété. Ainsi, un foyer commun est sujet à une division équitable entre mari et femme à parts égales.

Ainsi, indépendamment du fait que les copropriétaires soient mariés ou non, ils ont le droit de posséder des biens ensemble, d'en disposer de gré à gré ou de procéder à une division équitable, et ensuite de gérer chacune de leurs actions.

Les enfants peuvent-ils revendiquer la propriété de parents en instance de divorce? Non, conformément au paragraphe 4 de l'art. 60 SK RF, les enfants ne participent pas à la division de la propriété parentale.

Cependant, il convient de distinguer entre les biens communs et personnels. Si la maison a été reçue en cadeau ou héritée par un mari ou une femme, si elle a été acquise par un mari ou une femme avant le mariage, elle est considérée comme un bien personnel et n'est pas divisée.

Accord

Ainsi, la maison faisant l'objet de la copropriété peut être partagée entre les copropriétaires par accord.

Avant que la maison ne soit divisée en actions, ainsi qu'avant l'attribution des actions (si l'attribution des actions est possible), il est nécessaire de déterminer la taille des actions de chaque propriétaire de la propriété commune. En règle générale, la division de la copropriété implique l'égalité des actions, sauf disposition contraire de la loi, du tribunal ou d'un accord. Par conséquent, les propriétaires peuvent convenir d'une division inégale de la maison, à propos de laquelle un accord devrait être conclu - par écrit avec un certificat notarié.

S'il est impossible de parvenir à un accord, vous devrez contacter l'autorité judiciaire pour la division de la maison. L'un des copropriétaires peut intenter une action en justice et les propriétaires de la maison peuvent également déposer une déclaration conjointe. Le tribunal doit être contacté au lieu de résidence du défendeur ou à l'emplacement de la maison.

La séparation de la maison et des autres biens ne doit pas nécessairement être faite en même temps que le divorce. Cela peut être fait tôt ou tard.

Documents au tribunal

  1. Passeports des copropriétaires
  2. Certificat de mariage ou de divorce,
  3. Acte de naissance d'un enfant,
  4. Contrat prénuptial (s'il a été conclu)
  5. Accord sur le partage des biens en cas de dissolution du mariage (si celui-ci a été conclu),
  6. Titre des documents prouvant la propriété personnelle ou la copropriété de la maison,
  7. Documents d'évaluation confirmant la valeur de la maison,
  8. Réception du paiement des droits d’État pour le dépôt d’une réclamation,
  9. Documents supplémentaires pouvant être requis dans des cas particuliers.

Comment se passe la division de la maison au tribunal? Après le dépôt d'une déclaration et des documents, il est nécessaire de participer à l'audience qui est en principe nommée après un mois. Sur la base des résultats de la révision judiciaire, le tribunal rend une décision sur la division de la maison, qui entrera en vigueur dans un mois.

Comment diviser une maison après un divorce?

Ainsi, si la maison est sujette à la division en parties d'un point de vue technique, le tribunal détermine les actions des copropriétaires et les alloue en nature.

Si, techniquement, une division est possible mais que les parties réelles de la maison ne correspondent pas à des actions légales, les actions sont attribuées en nature, mais une compensation monétaire est attribuée à celle des copropriétaires dont la part est réduite après la division.

Si la maison n'est pas techniquement subdivisée, vous devrez prendre une autre décision:

  • établir une procédure de partage et rester copropriétaire à domicile,
  • transférer la maison à un propriétaire et verser une compensation financière à un autre proportionnellement à sa part,
  • vendre la maison et diviser le produit en fonction des actions.

Dans tous les cas, la décision du tribunal doit être juste, les droits des copropriétaires ne doivent pas être violés.

Parfois, les conjoints en instance de divorce partagent une maison inachevée. Dans ce cas, la division réelle ne peut être effectuée que si l'objet de construction remplit les conditions techniques, ce qui permet de séparer les pièces avec l'achèvement ultérieur de la construction. Sinon, la section est effectuée en utilisant l'une des méthodes ci-dessus. En outre, les matériaux de construction nécessaires pour achever la construction sont soumis à la section.

Partager la taille

Comme mentionné ci-dessus, les parts du mari et de la femme dans les biens communs sont reconnues égales, sauf disposition contraire d'un contrat de mariage ou d'un contrat de mariage.

Cependant, le droit de la famille permet de déroger au principe de l'égalité des parts dans des circonstances exceptionnelles.

Ainsi, tout d’abord, le tribunal détermine les actions de chaque copropriétaire, après quoi il détermine quels biens sont des biens personnels (c’est-à-dire qu’ils ne font pas l’objet d’une division) et lesquels sont communs (donc divisés en actions). Après cela, le tribunal détermine la procédure pour la division réelle, le cas échéant.

Si la maison a été achetée avec un capital maternité

Séparément, il convient de mentionner comment partitionner une maison acquise avec le capital de maternité. Une telle maison appartient à toute la famille (y compris les enfants mineurs) en vertu du droit de propriété partagée. Il en résulte que lors d'un divorce, la maison sera divisée non seulement entre les époux, mais également entre les autres membres de la famille.

Les enfants mineurs doivent nécessairement devenir propriétaires d'une part de la maison acquise avec le capital de maternité.

La taille des parts de chaque membre de la famille est déterminée de l'une des manières suivantes: en concluant un accord entre des membres adultes de la famille ou en s'adressant aux tribunaux. Sans le consentement de l'autorité de tutelle, il est impossible de faire des transactions avec de tels logements. À propos, c’est l’organe de tutelle et de curatelle qui peut aider à augmenter la proportion de parents avec qui les enfants resteront après le divorce.

S'il y a des enfants

Dans la plupart des cas, la présence ou l’absence d’enfants n’affecte pas de manière significative la décision du tribunal de diviser la maison. Le droit de la famille stipule que les biens acquis dans le cadre d'un mariage ne sont partagés qu'entre mari et femme, alors que les enfants ne peuvent les réclamer.

Toutefois, comme indiqué ci-dessus, le Code de la famille autorise le tribunal, à sa discrétion, à augmenter la proportion du conjoint avec qui l'enfant reste. Le tribunal ne tient pas toujours compte de la présence d'enfants mineurs dans le processus de division des biens immobiliers. Toutefois, si une requête est formulée séparément dans le cadre du processus judiciaire, le tribunal portera son attention sur cette question.

Il convient de noter qu’un parent vivant avec un enfant handicapé ou avec plusieurs enfants mineurs est plus susceptible d’augmenter cette proportion. Il ne sera pas superflu d’accorder une importance particulière à cette circonstance dans la déclaration ou dans la requête en augmentation de la part dans les biens acquis conjointement.

La propriété de l'enfant est-elle divisée?

Il convient également de noter les points suivants: les biens appartenant à des enfants ne peuvent pas être partagés entre des parents en instance de divorce, peu importe par qui et par qui ils ont été acquis. La valeur de la propriété n’a pas non plus d’importance - qu’il s’agisse de jouets, d’un ordinateur, d’un instrument de musique ou même d’une maison. Les biens de l’enfant sont transférés au parent avec qui il reste après le divorce, aucune indemnité n’est versée au second parent.

Faites attention! Afin d'éviter un différend concernant les biens appartenant à l'enfant, ceux-ci doivent être énumérés séparément dans la déclaration.

Contentieux de la section de la maison avec un enfant

La pratique judiciaire indique que la division des biens immobiliers prend en compte les intérêts des enfants mineurs. Une décision de justice est souvent rendue en faveur du parent chez qui des enfants mineurs ou des enfants handicapés restent - le tribunal augmente sa part dans la propriété acquise conjointement.

La présence d'un enfant mineur offre un autre avantage: le parent demandeur peut faire appel devant le tribunal de son propre lieu de résidence.

Faites attention! Le procès de la division de l'immobilier a lieu avec la participation obligatoire de l'autorité de tutelle si les parents décident de vendre la maison. En règle générale, le tribunal appelle le représentant de l'autorité de tutelle à l'audience. Toutefois, les parties peuvent obtenir l'autorisation nécessaire à l'avance et la joindre à la déclaration afin de ne pas retarder le procès.

POSER UNE QUESTION À UN AVOCAT GRATUITEMENT

  • En raison de changements fréquents dans la législation, les informations deviennent parfois obsolètes plus rapidement que nous ne parvenons à les mettre à jour sur le site.
  • Tous les cas sont très individuels et dépendent de nombreux facteurs. Les informations de base ne garantissent pas une solution à vos problèmes spécifiques.

C'est pourquoi des consultants GRATUITS travaillent pour vous 24h / 24!

  1. Posez une question via le formulaire (ci-dessous) ou via le chat en ligne
  2. Appelez la hotline:
    • Moscou et la région - +7 (499) 648-11-59
    • Saint-Pétersbourg et la région - +7 (812) 655-72-96

Pin
Send
Share
Send
Send